Pourquoi il est vital de prendre soin de nos anciens

C’est bien sûr un devoir moral. Mais ni les devoirs, ni la morale ne sont à la mode aujourd’hui.

Depuis les premiers pas de l’être humain, ce qui donne un sens à l’engagement d’un individu dans un groupe, une équipe, dans une société, c’est l’espoir, régulièrement renouvelé, que ce groupe prendra soin de lui lorsqu’il aura besoin d’aide. Ce qui nourrit cet espoir, ce sont les exemples qu’il observe en fréquentant le groupe. Ainsi, il peut mathématiquement, consciemment ou non, espérer être traité aussi bien ou aussi mal que le sont les personnes fragilisées de son groupe. Ce principe de réciprocité est formulé de multiples façons dans nos récits culturels et cultuels, mais le cerveau humain est ainsi fait que les récits ne sont rien s’ils sont en dissonance avec l’expérience de vie.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *