Et si on apprenait à se désaugmenter ?

2020. C’était comme si le monde devenait trop petit pour des humains suraugmentés par leurs technologies. A cette époque, on sortait pourtant encore de son véhicule (ancien mode d’augmentation de la mobilité naturelle du bipède) avant d’entrer dans sa maison. Mais il était déjà difficile de maîtriser la portée de ses actions, de ses paroles et même de ses pensées. Le simple fait de poser une question ou de consulter un document pouvait entraîner, par un enchevêtrement complexe de décisions algorithmiques, des effets « papillon » sur la planète entière.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *