Vers une société de l’utilité choisie ?

Agir publiquement et définir la réussite selon ses propres termes !

Nos indicateurs actuels ne mesurent pas du bonheur, ni même un accroissement de richesse, mais un accroissement de production. Si les produits sont néfastes ou inutiles, la croissance est la mesure d’une agitation inutile et toxique.

Cette agitation ne paraît nécessaire à certains que parce qu’elle est un prétexte méritocratique pour avoir droit à un peu de ressources pour vivre. En clair : on s’agite « à mort » parce qu’on ne sait pas partager. Quelle faiblesse organisationnelle !

C’est un peu comme si, bloqués dans un ascenseur avec une quantité d’oxygène limitée en attendant les secours, on organisait des combats de boxes pour savoir qui a le droit de respirer ! Ne peut-on vraiment pas faire mieux ?

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *